En dépit d'une apparente simplicité, le tube digestif est probablement l'un des organes les plus complexes du corps humain. En effet, il concentre en son sein  l'ensemble des cellules du corps humain. De plus, il héberge dans sa lumière un nombre plus important de bactéries que de cellules humaines (100 fois plus). Cet organe qui est probablement le plus primitif dans l'évolution mais aussi le plus nécessaire à la survie des espèces abrite notre cerveau primitif. En effet, la complexité des fonctions digestives nécessite une régulation extrêmement fine permettant à la fois de propager les nutriments vers les sites spécialisées d'absorption du tube digestif , de contrôler leur absorption et de protéger notre corps de l'agression par des facteurs environnementaux délétères (bactéries, toxiques,,..).  L'ensemble de ces fonctions est assuré par un véritable deuxième cerveau (le système nerveux entérique ; SNE) faisant du tube digestif le deuxième organe neurologique de notre corps.  C'est à l'étude de ce système nerveux  que sont dédiés les travaux de notre unité. Non seulement nous tentons de comprendre le rôle du SNE dans le contrôle des principales fonctions nécessaires à la survie des organismes mais aussi de mieux percer la nature des lésions du SNE au cours de pathologies humaines. Nous étudions des pathologies présentant un véritable enjeu de santé publique et affectant non seulement le tube digestif (maladies inflammatoires digestives, cancers colorectaux) mais aussi d'autres organes, en particulier le cerveau (Maladie de Parkinson). Finalement, nous explorons les capacités bénéfiques de facteurs nutritionnels ou intrinsèques (ie provenant du SNE) à améliorer ou réparer les fonctions du SNE. L'ensemble des projets de recherche de notre unité intégrée dans l'Institut des Maladies de l'Appareil Digestif (IMAD) associe étroitement et de façon synergistique des chercheurs, des cliniciens, les étudiants et les personnels techniques de l'Unité. Nos travaux bénéficient du soutien des plates-formes technologiques de la SFR.

Michel Neunlist, PhD
Directeur de l'UMR 913
Directeur scientifique de l'IMAD